Prendre soin de nos carpes

Au bord de l’eau, beaucoup de carpistes ne respectent pas quelques précautions de base. C’est pourtant simple et ces petits gestes vont améliorer l’espérance de vie et la beauté de nos chers cyprinidés.

J’ai déjà évoqué les moulinets Shimano mais, dans cet article, je vais citer les précautions dans l’ordre chronologique de la pêche.

etape– Avoir un montage simple, propre et bien conçu pour respecter encore mieux la carpe :

Bannir les corps et têtes de ligne en tresse en partie de pêche. Rien de mieux pour cisailler une carpe pendant un combat. Utiliser des montages qui libèrent  le plomb en cas de casse ou blocage. Il ne faut pas oublier que c’est avant tout un loisir et si la ligne casse, vous  laissez une chance à la carpe de vivre et de la reprendre un jour.

– Votre détecteur chante et le cœur s’accélère. La carpe est piquée :

Ne pas ferrer fort, ni violemment le poisson au départ. Cela engendre plus de décroches et abime énormément le poisson. C’est pour cela que les carpes ont des bouches de « Joker » dans les plans d’eau « surpêchés », à force d’être prises et reprises. Si le poisson part, c’est qu’il sent la piqure de l’hameçon donc prendre  juste contact avec lui.

– La pression baisse, la carpe est enfin dans l’épuisette.

Il y a plus qu’a faire attention qu’une nageoire ou dorsale et aussi l’hameçon ne soit pas plier, accrocher dans le filet :

materielsUtiliser un tapis de réception et une épuisette de grande taille. Ce sont des éléments indispensables pour la pêche et le « NO KILL ». Ne pas négliger ce matériel par manque de budget. C’est le premier investissement à réaliser.

Une fois sur le tapis de réception, il faut toujours avoir un seau d’eau pour mouiller le tapis et la carpe puis aussi ses mains avant de toucher le poisson. C’est très important, sinon ça brule le poisson et lui enlève beaucoup de mucus qui est sa seule protection contre les maladies…

– Avant ou après la pesée, vérifier qu’elle n’a pas de blessures sur le corps et la bouche

proteger-carpeDans le cas contraire :

Désinfecter  les plaies des carpes pour éviter les infections et pour reprendre des poissons sains en pleine forme. Prendre  encore plus soin des petites carpes, pour qu’elles deviennent grosses demain.

Il ne reste plus qu’à immortaliser cette prise par une photo souvenir :

Pendant la séance photo, le pêcheur doit être accroupi pour éviter de faire tomber la carpe de trop haut.

Dernière étape : Réamorcer, retendre sa ligne précisément et recommencer cette manipulation autant de fois possible…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *